IMMOBILIER
Les seniors et l'investissement immobilier
Les banques sont aujourd’hui de plus en plus aptes à fournir un crédit immobilier aux personnes de plus de 60 ans. Les professionnels s'adaptent aux nouvelles demandes et aux nouveaux projets liés aux seniors !
Quel logement est fait pour vous ?

Enfin la retraite ! Une page se tourne, fini le stress et la routine du travail, place à la détente et à l’exhaussement de tous ses vœux : profiter de ses petits-enfants, reprendre le sport et même acheter la maison dont l’on a toujours rêvé ! Tout ça est bien beau, cependant emprunter en tant que senior paraît impossible en vue des critères de banque, votre capacité de remboursement peut poser problème.

Ne vous fiez pas aux « on dit », pour les projets immobiliers il n’existe pas d’âge limite légal. Les banques sont aujourd’hui de plus en plus aptes à fournir un crédit immobilier aux personnes de plus de 60 ans. Cependant ce qui peut être plus compliqué est de faire passer le prêt, au niveau des assurances, dont les garanties se terminent aux alentours de 75 ans. 

Pourquoi le crédit immobilier senior peut-il bloquer les banques ? 

La cessation d’activités est l’une des raisons de ce blocage, les banques ont peur que vous ne puissiez pas rembourser votre emprunt dû au fait que soyez à la retraite, selon eux les capacités de remboursement diminuent en raison de votre baisse de revenus.

Votre âge implique une hausse du taux de l’assurance dû à la plus forte probabilité de problèmes de santé liés à l’âge, au-delà de 60 ans. Au taux d’assurance, s’ajoute d’autres frais qui impacteront l’achat. En effet le coût total du crédit peut être supérieur aux taux d’usure, au-delà de ce taux les banques ne peuvent vous accorder d’emprunts.

Comment augmenter ses chances ?

Si vous souhaitez diminuer le coût de votre crédit, voici trois possibilités :

  • En utilisant la loi Lagarde, cela va vous permettre de faire appel à une autre assurance que celle proposée par votre banque. Cette loi va vous permettre de faire jouer la concurrence pour obtenir un taux plus bas.
  • Privilégier un crédit sur une courte période, cela va vous permettre de payer moins d’intérêts du fait que votre emprunt sera remboursé plus rapidement.💡 Conseil : l’idéal est d’emprunter sur 10 à 15 ans.
  • Allez au-delà des 10% d’apport exigé par votre banque. 💡 Conseil : l’idéal serait un apport de 30%

Comment choisir la bonne assurance ? 

Votre âge n’a aucun impact sur le taux de votre emprunt, ce critère sera uniquement pris en compte par votre assurance, c’est pour cela qu’il est nécessaire de choisir la meilleure assurance pour votre profil. 

En théorie vous devez choisir votre assurance en fonction de l’âge auquel vous comptez réaliser votre emprunt mais également en fonction de la durée de celui-ci.

Par exemple, la solution Achylles, expert immobilier vous propose des solutions de financement qui cassent ces limites d’âge :

  • Utiliser votre assurance-vie, afin de garantir votre emprunt par le nantissement de votre contrat d’assurance-vie.
  • Faite appel à un garant, celui-ci s’engage à rembourser votre emprunt si vous êtes en incapacité de le faire. 
  • Mettre en valeur votre dossier auprès des banques, en ayant recours aux services d’un courtier en prêt immobilier, grâce à son expertise il vous aidera à présenter votre dossier de la meilleure manière aux bonnes banques. 💡Conseil : Il est important de faire appel à un courtier adapté à votre profil et le service Achylles vous aide en autres pour trouver un courtier qui vous correspond

Faire appel à d’autres formes de prêt immobilier 

L’assurance peut être un point qui pose problème dans votre projet immobilier, n’ayez crainte, il existe d’autres formes d’emprunts immobiliers conçus pour les + de 65 ans.

Le prêt viager hypothécaire

Vous recevez une rente de la part de votre banque pour le restant de vos jours, en contrepartie celle-ci vend votre bien à votre décès. Avec ce prêt vous n’avez pas besoin d’être assuré. 

❗️Attention : convient aux emprunteurs ne souhaitant pas léguer d’héritage.

Le prêt hypothécaire cautionné

Remboursement mensuel de l’emprunt, à votre décès la banque vend votre bien pour récupérer le capital qui n’a pas été remboursé. Vos héritiers peuvent toucher la différence entre le prix de vente et le montant de l’emprunt restant dû. Si ceux-ci veulent conserver le bien, ils devront rembourser à la banque le capital restant dû.

✅  Avantages : aucune assurance n’est nécessaire.

❗️Limites : le prêt ne peut pas dépasser 70% de la valeur du bien hypothéqué.

espace-et-vie-résidence-guidel

L’investissement en résidences seniors

Envie de préserver votre indépendance, tout en étant épaulé par un personnel présent 7j/7 et de profiter d’une vie sociale avec d’autres personnes de votre génération ? Découvrez les résidences seniors ! 

Loin des clichés sur les maisons de retraites, les résidences services apportent une vraie qualité de vie pour les seniors. Pour en savoir plus sur ce type de logement, nous vous invitons à lire notre article “Résidence service ou Ehpad : quelles différences ?”

En 2021 ce sont 760 résidences disponibles dans toute la France. Le prix d’un logement en résidence varie en fonction de différents critères : les caractéristiques de l’appartement (taille, balcon, terrasse, jardin), les services proposés au sein de la résidence (service clés en main, soins esthétiques, service de blanchisserie). 

Le prix moyen d’un logement en résidence senior varie de 923€ à 1528€. Il existe des forfaits hébergements afin de regrouper : le loyer, l’électricité, l’assurance, l’eau. 

De nombreuses aides sont disponibles pour pouvoir financer votre location au sein d’une résidence senior.

Concernant l’immobilier, nous vous en présentons 3

  • APL (Allocation de Logement Sociale) : éligible pour toute personne vivant dans une résidence séniors, son montant varie en fonction de la nature du logement.
  • ALS (Allocation de Logement Sociale) : pour toute personne ne bénéficiant pas de l’APL, cette aide cible les personnes âgées. 
  • APA (Aide Personnalisé à L’Autonomie) : prise en charge des frais versés dû à la perte d’autonomie, son montant dépend donc du niveau de dépendance du demandeur.

Pour les personnes désirant investir dans une résidence senior, peuvent bénéficier également de différents dispositifs fiscaux pour l’achat d’un logement neuf : 

  • La loi Pinel
  • Le statut LMNP ou LMP 
  • La loi Censi-Bouvard 

Pour mettre toutes les chances de votre côté lors de cet investissement, il est fortement conseillé d’être accompagné par un gestionnaire compétent. 

Maintenant que vos interrogations autour du prêt immobilier senior sont élucidés, vous allez pouvoir vous penchez sérieusement sur ce nouveau projet de vie ! Bien entendu, d’autres problématiques se poseront à vous : comment je vais faire pour communiquer autant avec mes enfants ? Je vais perdre toutes mes habitudes ? Comment vais- je faire pour mon suivi médical ? Ou encore … comment vais-je déménager une fois que j’aurais mon nouveau logement ?

Ne vous en faites pas, chaque chose en sont temps ! 

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager autour de vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *