Lien inter-générationnel
La tendance des micro-crèches en maison de retraite
Depuis quelques années, on a vu l’émergence d’un nouveau concept « les micro-crèches en maison de retraite ». Un moyen unique et ambitieux afin de reconnecter les générations et de penser au bien-être des seniors et des enfants.
L'exemple Tom & Josette

Depuis quelques années, on a vu l’émergence d’un nouveau concept original et plein de bon sens :  les micro-crèches en maison de retraite. Un moyen unique, ambitieux et surtout malin afin de reconnecter les générations et de penser au bien-être des seniors et des enfants. Tout le monde est gagnant dans ce système car les enfants s’épanouissent autant que les personnes âgées en partageant des moments de vie exceptionnels.

Une crèche intergénérationnelle : qu’est ce que c’est exactement ?

Une micro-crèche c’est avant tout un établissement pour les jeunes enfants de 0 à 3 ans. Ils sont encadrés par plusieurs professionnels de la petite enfance. Les crèches permettent aux enfants de se sociabiliser et découvrir la vie en collectivité.

Depuis quelques années, un nouveau phénomène apparait en France, les micro-crèches s’installent dans des groupes d’EPHAD, des résidences séniors ou encore des logements spécialisés. Elles font parties du même établissement.

Cependant, les micro-crèches restent indépendantes car elles possèdent tout de même une entrée indépendante, lui permettant de garder une certaine autonomie et de favoriser la sécurité. C’est un lieu où deux tranches d’âge se côtoient : des enfants entre 0 et 3 ans et des séniors ayant plus de 70 ans. Cette proximité permet aux seniors de pratiquer des activités avec les enfants.

Ce concept s’est déjà développé un peu partout en France et s’inspire d’initiatives semblables lancées aux Etats-Unis et en Belgique. Le pionnier en la matière est l’établissement des Orchidées. Né en 2012, cet établissement vient d’un partenariat entre une ancienne directrice d’EPHAD et la fondatrice des crèches « Rigolo comme la vie ».

Mais ce n’est pas le seul établissement, par exemple, les micro-crèches Tom et Josette sont le fruit d’une collaboration entre Astrid et Pauline. Pauline, qui avait suivit une formation en psychologie a été marquée par l’expérience de son grand-père en maison de retraite tandis qu’Astrid est passionnée par le monde de la petite enfance. Elles ont ouvert leur première micro-crèche à Rennes en octobre 2020. Les autres micro-crèches Tom & Josette devraient s’ouvrir en 2021 et 2022.

Lutter contre l’isolement ressenti par les seniors

Les micro-crèches en maisons de retraite ont deux missions : elles veulent permettre aux seniors de mieux vieillir et aux enfants de mieux grandir. C’est un échange de bons procédés.

En mai 2018, le Comité consultatif national d’éthique avait déjà donné un avis plutôt négatif sur les conditions des seniors en maison de retraite. Il dénonçait la souffrance et l’isolement que pouvait subir une personne âgée au sein de ce type d’établissement.

Les seniors en maisons de retraite peuvent se sentir seuls, délaissés. Dans un avis du CCNE, le psychiatre Pierre Vandel estime qu’environ 40% des seniors présentent un syndrome dépressif.

De plus, on estime même qu’environ 600 000 Français vivent dans des Ephad et ce nombre risque d’augmenter considérablement d’ici quelques années. En 2050, les 75 ans et plus devraient représenter 16 millions de personnes… Dans les micro-crèches les seniors et les enfants se retrouvent pour vivre des activités ensembles : jardinage, coloriage, goûter partagés ou encore lecture de contes. Ces moments permettent une ouverture à l’autre et un partage.

Les enfants et les seniors sont encadrés par des professionnels spécialisés des crèches et des maisons de retraite afin de prendre en compte les besoins de chacun. Les activités ne sont pas obligatoires, les seniors ne sont donc pas obligés d’y participer. Dans un premier temps, ils peuvent simplement regarder les autres.  Ces activités permettent aux seniors de briser la routine. L’importance d’installer des micro-crèches est donc d’apporter de la vie et du lien social aux seniors.

Les bienfaits pour les enfants

Ces rencontres donnent l’opportunité aux enfants de développer une grande tolérance envers les personnes âgées. En effet, les jeunes enfants ne côtoient pas forcément les seniors du fait de la grande différence d’âge qui les sépare. Les enfants construisent des liens solides et authentique avec eux.

Les seniors offrent des leçons de vie, leur sagesse et racontent leur expérience de vie aux enfants ce qui peut être enrichissant pour eux. Ils apprennent à se canaliser et à écouter. Leur esprit est plus ouvert et ils apprennent très tôt certaines valeurs comme le respect et la bienveillance.

Un enfant peut aussi se mettre en binôme avec un senior et cette interaction sera plus que bénéfique et le lien qui se crée entre les deux individus est encore plus fort. 

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager autour de vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *