6 conseils pour bien communiquer avec les séniors ?

bien communiquer avec les séniors

Pour bien communiquer avec les séniors, il convient d’adopter quelques règles. Voici quelques conseils simples à suivre. Les innovations et les nouvelles technologies peuvent nous permettre de communiquer plus facilement avec nos ainés. Cependant, la technique ne doit pas nous faire oublier qu’il existe des différences de comportements et de manières de communiquer entre les générations.

A chaque génération sa manière de communiquer

Culture, mentalité, mode de vie, habitudes, aptitudes physiques : toutes ces points sont autant de divergeances de comportement communicatifs possibles entre les générations. Parfois, ces divergeances peuvent créer des incompréhensions et engendrer des troubles dans les échanges au sein d’une même famille.

En ce qui concerne les difficultés de communication au sein des familles, on évoque souvent les problèmes entre les parents et les adolescents cependant les séniors ne sont pas non plus étrangers à ce phénomène. Pour bien communiquer avec une personne agée, il convient de prendre en compte certains facteurs importants. Trop souvent negligée, la communication humaine pour les séniors est pourant un vecteur de sociabilité. Conserver une vie sociale riche permet de contribuer à leur bien-être et de lutter contre leur isolement.

Comment bien communiquer avec les séniors ?

Pour bien communiquer avec nos ainés, il est donc important d’adapter nos usages et nos habitudes. En effet, on ne parle pas de la même manière à une dame de 80 ans qu’à un ado de 15 ans ou encore à un collègue de travail de 45 ans.

Ne pas être condescendant

La première chose à prendre en compte c’est que nous avons facilement tendance à vouloir communiquer avec une personne agée comme s’il s’agissait d’un enfant. Cela peut rapidement être interprété comme de la condescendance de leur part. Parfois, nous le faisons de manière inconsciente dans l’objectif de rendre l’échange plus accèssible : on utilise des mots simples voir enfantins et on use d’un ton de voix différent.

Les personnes agées sont en général très cultivées et avec leur temps libre, ils continuent à apprendre des nouveaux mots et à enrichir leur vocabulaure. De plus, ils ont accès à la télévision et ils sont très souvent au goût du jour des nouvelles expressions utilisées. Il est donc inutile de simplifier la conversation à outrance. Dans le pire des cas, votre interlocuteur vous demandera la signification de tel ou tel mot.

De plus, il n’est pas non plus nécessaire de hausser la voix si ce n’est pas nécessaire. Même chose, si votre interlocuteur souffre de troubles auditifs, il vous le fera savoir de sa propre initiative.

S’adapter à leurs éventuels handicaps

Même s’il ne faut pas systématiquement imaginer que votre interlocuteur ne vous comprendra pas ou n’entendra pas ce que vous lui dites, il est cependant important de vous adapter à sa condition.

Le vieillissement apporte son lot de petits troubles et autres handicaps qu’il faut prendre en compte afin de faciliter les échanges.

Quand une personnage agée souffre de troubles de l’audition, il n’est pas nécessaire de crier mais par contre il faut faire l’effort de porter d’avantage votre voix et surtout il faut articuler le plus possible.

Si une personne souffre de problèmes de mémoire, il est recommandé de faire des phrases courtes et de focaliser son échange sur le moins de thématiques possibles. Bref, évitez les phrases à rallonge et les discours qui partent dans tous les sens.

Etre toujours respectueux

Les séniors ont passé l’âge qu’on leur donne des conseils ou des ordres. Evitez donc au maximum les formules directes et prenez le soin de trouver des formules détournées pour leurs soumettre un conseil. Pour eux, c’est une forme de respect qui repose sur leur statut d’ainé. Une communication efficace avec les aînés repose avant tout sur le bon sens et la courtoisie, sur la prise en considération de leurs besoins et sur le respect de leur personnalité.

Pour éviter de donner l’impression que vous voulez prendre le contrôle de leur vie, il est donc préférable d’utiliser le « Je » plutôt que le « Tu ». Là aussi, vous donnerez moins l’impression d’être condescentant à son égard.

Exemple : au lieu de dite « Tu devrais aller marcher ça te ferait du bien ! », il est préférable de passer par une formule du style « Je peux t’accompagner marcher un peu si tu veux, ça nous fera du bien ! ». En plus, ce genre de formulation prouve que vous vous impliquez dans son bien être.

Avoir de l’empathie

Pour communiquer sereinement avec un sénior, prenez avant tout le temps d’être à son écoute. Tendez l’oreille et réagissez à ce que dit votre proche. Si vous ne comprenez pas, n’hésitez pas à lui poser des questions. N’oubliez pas qu’il a sans doute beaucoup plus besoin de parler que vous.

Faire attention au comportement

Pour entretenir des bons rapports et bien communiquer avec les séniors, il convient d’offrir une attitude adaptée. Il faut absolument éviter les stéréotypes les concernant. Montrez leurs que ce sont des participants actifs dans notre société et qu’ils tiennent une place importante dans notre société.

Tout comme le racisme et le sexisme sont des pratiques inacceptables, il faut également bannir l’âgisme qui tend à fracturer notre société. Surveillez votre langage et faites bien attention de ne pas utiliser des termes qui relèvent de l’âgisme comme par exemple : vieux, fossiles, séniles, vieillard etc

Ne pas les sous-estimer

Les usages de la technologie entre les générations peuvent sembler un gouffre impossible à franchir. Certe, nos ainés ne sont pas nés avec une souris ou un sartphone entre les mains, cependant une grande partie d’entre eux sont restés très curieux et beaucop de séniors sont très ouverts aux innovations.

Il ne faut jamais partir du principe qu’ils n’y arriveront pas. Il est cependant évident qu’il faudra prendre le temps de leur expliquer comment ça marche et surtout quelles seront les avantages d’utiliser tel ou tel objet.

Comme tout le monde, une personne agée fera un effort particulier pour utiliser une solution innovante comme une messagerie si cela lui permet de conserver un lien social et de communiquer plus facilement avec ses enfants ou ses petits enfants. Si le jeu en vaut la chandelle, votre proche pourra déplacer des montagnes et vous réservez des surprises !

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager autour de vous !
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *