ENTRETIEN
Mickey Mitch se confie sur son "One Vioc Show"
En 2019, l'humoriste Mickey Mitch fait parler de lui en lançant un spectacle spécialement conçu pour les séniors : le "One Vioc Show" ! Dans cet entretien, il revient sur cette aventure extra-ordinaire malheureusement freinée en plein vol ...
Découvrir Mickey Mitch

Mickey Mitch est un humoriste dynamique et l’enthousiaste. C’est avant tout un homme de scène, Mickey Mitch aime proposer des spectacles aux concepts novateurs afin de créer des interactions pour libérer la parole.

En 2019, il s’est lancé un défi unique en France : concevoir et proposé un spectacle d’humour entièrement dédié aux séniors. Imaginé pour et avec des personnes âgées, Mickey Mitch a connu des moments de bonheur très forts … mais son succès s’est cassé les dents avec l’arrivée de la crise du Covid-19.
 
Aujourd’hui, il se confie à nous sur la conception de ce spectacle unique en son genre. Un entretien teinté de nostalgie, de générosité et beaucoup de bienveillance.
mickey-mitch-one-vioc-show

Mickey MITCH

Originaire de Franche-Comté, Mickey MITCH est un artiste aux multiples casquettes : humoriste, auteur, animateur radio et booker d’artistes.

Son site : www.mickeymitch.fr
Sa page Facebook : Facebook.com/MickeyMitchofficiel

ZeeBox : Est-ce que vous pouvez vous présenter en quelques mots ?
Mickey MITCH : Mickey Mitch, humoriste de 42 ans issu de l’agriculture biologique franc-comtoise. Qui a à son actif 4 spectacles en 7 ans et qui se pose bien des questions quant à la survie ou aux perspectives de son métier.

ZeeBox : En 2019, vous vous êtes lancé le défi du “One vioc show”, un spectacle d’humour destiné aux séniors. Comment vous est venu cette idée ?
Mickey MITCH : En 2019 je me suis en effet lancé le défi du One Vioc Show parce que je m’étais aperçu qu’il y avait une sorte de diagonale du vide du rire en France pour les extrêmes : pour les enfants y’avait pas quelque chose ou on les respectait, une sorte de one man show pour les 6 à 10 ans, que j’ai pu produire sur scène un moment. Il s’appelait le “One môme show”. Et après quand je débriefais ce spectacle avec les parents et les grands parents, souvent les grands parents me disaient : « Vous savez, ce que vous avez fait pour les enfants, il n’y a rien de ce genre pour nous !». Comme j’ai bien les spectacles un peu conceptuels, j’ai décidé de me lancer le défi du “One Vioc Show” pour les plus de 60 ans.

ZeeBox : Est-ce plus compliqué d’écrire pour les séniors que pour les enfants ou les adultes ? Comment avez-vous écrit pour eux ?
Mickey MITCH : En fait c’est juste une contrainte différente, il n’y a pas plus de difficultés à écrire pour les enfants que pour les personnes âgées mais le cahier des charges est le même : le plus important c’est surtout la bienveillance ! On peut rire de tout mais à condition de le faire de manière intelligente. Je me suis mis en immersion et j’ai découvert aussi bien le monde des enfants que le monde des séniors. Pour ces derniers, le monde n’est d’ailleurs pas le même si tu es autonome ou non. Quelqu’un qui a 60 ans, qui est fraichement en retraite, qui est valide et autonome, n’a pas la même condition de vie qu’un sénior de 70 ans qui est déjà dans une maison de retraite ou une Ehpad.

ZeeBox : Le projet a-t-il été compliqué à mettre en place ? 
Mickey MITCH : Rien n’est simple sinon on ferait tous la même chose. Le projet n’a pas été si compliqué, il faut juste taper aux bonnes portes et puis avoir un peu le culot de dire « Bonjour, je suis Mickey Mitch, je suis un humoriste et je voudrais faire un spectacle sur vos résidents ! » Deux directrices de résidences, une dans le monde rural dans une Marpa et une résidence service en milieu urbain, deux mondes, deux styles et deux énergies différents m’ont accueilli très gentiment.

ZeeBox : Combien de représentations avez-vous organisées au total ?
Mickey MITCH : J’ai joué ce spectacle au total 4 fois. Il y a un an jour pour jour, j’étais sur scène pour la dernière du “One Vioc show”. Le souci c’est que la crise sanitaire est arrivée à ce moment-là et donc je pense que ce n’est pas demain la veille qu’on va pouvoir autoriser nos séniors à sortir pour venir dans une salle de spectacle. Parce que le but ce n’était pas de jouer dans leur univers, dans leurs résidences mais justement de les faire sortir dans une salle de spectacle. C’est magnifique d’avoir une personne d’un certain âge qui vient pour la première fois de sa vie dans une salle de spectacle à côté de chez elle. Elle fait l’effort de venir, elle se fait belle pour venir te voir, c’est un peu émouvant, c’est juste génial.
Je ne veux pas forcément aller jouer directement dans les Ehpad ou les maisons de retraites car justement j’aime l’idée de leur offrir une sortie. Maintenant comment on va faire pour les faire sortir de leur univers, de leur quotidien ? Ce sera compliqué si on ne peut plus faire comme avant. C’est-à-dire en louant un minibus, en proposant un repas ou un goûter tous ensemble après le spectacle pour partager ce moment. 

“Le but de ce projet c’est de réunir les générations, que tout le monde vienne ensemble au spectacle.”

J’ai eu la chance de pouvoir réunir parfois 4 générations devant mon spectacle : de l’arrière-petit-fils de 10 ans, le papa de 30 ans, le grand-père de 50 ans et l’arrière-grand-mère de 75 ans. Malheureusement, à l’heure actuelle, je fais un peu le deuil artistique de ce spectacle qui n’aura plus jamais la même saveur que ce que j’avais imaginé.

ZeeBox : Quelles ont été les réactions des séniors lors de vos représentations ?
Mickey MITCH : Y’a eu un peu de tout, c’est un peu comme les enfants, ce qui les lie c’est qu’ils n’ont pas de filtres : ils aiment ou ils aiment pas. Ils ne font pas semblant comment beaucoup d’adultes qui te tapent dans le dos à te dire « C’était super ! Merci pour le selfie » et qui ont à peine fait quatre mètres et qui te disent dans le dos « Oh non mais quel bouffon ». Non, les enfants et les séniors, ils aiment ou n’aiment pas. A certains moments, j’ai proposé des moments d’émotions donc y’a des gens qui ont pleuré. Il y a eu beaucoup de rires, de sourires, de la réflexion, de l’interaction et puis surtout de la bienveillance. Les mettre en lumière dans un spectacle de près d’une heure quarante, ça les touche. C’est une génération un peu oubliée, on le voit bien en ce moment avec la crise sanitaire, on l’avait vu un peu en 2003 avec la canicule. Nos vieux en France, on les laisse un peu de côté. 

ZeeBox : Comment s’est terminée cette aventure ?
Mickey MITCHR : Sur un vrai goût d’inachevé car on avait une quinzaine de dates prévues sur l’année 2020 et 2021. On aurait pu en obtenir bien plus. Je pensais même faire le festival d’Avignon avec le spectacle pour enfants à 14h et le spectacle pour séniors à 16h30. Mais non, le Covid-19 a tout stoppé. C’est moche.

ZeeBox : Quels sont vos meilleurs souvenirs ?
Mickey MITCH : C’est surtout l’écriture car j’étais en immersion. Avec les séniors, j’étais attendu religieusement à table pour l’heure du souper. J’étais attendu comme un premier ministre ou quelqu’un de la royauté, c’était formidable. J’avais vraiment l’impression d’égayer leur journée. Quand tu les questionnes sur leurs vies, sur ce qu’ils ont fait, ce qu’ils vont laisser, c’était vraiment intéressant. Rien que de vous en parler, ça me donne beaucoup d’émotions car j’ai presque l’impression d’avoir vécu une autre époque, une époque peut être révolue …

La retraite, c’est comme les dinosaures, c’est amené à disparaitre tel que c’est parti.”

ZeeBox : Est-ce que vous vous êtes inspiré de vos parents ou de vos grands parents pour écrire ce spectacle ?
Mickey MITCH : Non pas du tout car j’ai perdu mes grands-parents il y a très longtemps. Ma grand-mère est partie en 2003 malheureusement. Je lui ai fait un clin d’œil avec l’un de mes personnages mais c’est tout. Je me suis surtout inspiré des séniors que j’ai pu rencontrer en immersion en 2018 et 2019. Le temps passe vite et il y a des grosses différences entre les époques et entre un sénior de 60 ans d’aujourd’hui et un sénior de 90 ans d’il y a vingt ans.

ZeeBox : Avez-vous gardé des contacts avec votre public sénior ?
Mickey MITCH : Non pas trop car, comme beaucoup d’artistes, je pars du principe qu’une fois qu’on a fait un spectacle concept, on ne revient pas dessus, on essaie d’avancer vers d’autres horizons. Mais après, humainement parlant, j’ai bien sûr gardé des liens surtout avec une personne à qui je rends hommage sur scène. C’était un personnage avec qui il s’était vraiment passé un coup de foudre humain. On se souhaite les anniversaires, on se souhaite la bonne année et j’ai pris beaucoup de ses nouvelles pendant le confinement mais je ne l’ai pas revu.

ZeeBox : Votre nouveau projet, c’est une web-radio ! Est-ce que vous pouvez nous présenter ce nouveau projet ?
Mickey MITCH : Oui c’est gentil, c’est tout à fait ça. C’est une web radio qui s’appelle M&M La Radio comme Mickey Mitch et c’est le seul projet que j’ai trouvé pendant ces longues semaines de confinements. Car la scène je suis un peu en phase de deuil artistique, je suis en train de ma conditionné à ne, peut-être, pas y remonter. Sur scène, c’était une autre passion, un autre moyen de garder le contact humain. Avec ce nouveau projet de radio, on est toujours un peu dans l’émotion et le partage car c’est mon créneau. Je souhaite me positionner sur la variété française, en particulier sur les talents émergents. C’est une autre façon d’être bienveillant et de partager ma deuxième passion qu’est la musique. D’ailleurs Lilian Renaud est le parrain de ce projet, je suis son ami, son assistant de production et son bookeur.

ZeeBox : Les retraités du futur, vous les voyez comment ?
Mickey MITCH : Va falloir mettre de côté et avoir un peu d’argent. La retraite, c’est comme les dinosaures, c’est amené à disparaitre tel que c’est parti. Pour s’en sortir il va falloir être malin et prévoyant ! Après, c’est dur de prédire le futur, surtout en ce moment où on ne sait pas ce qu’il va se passer dans un mois.

ZeeBox : Enfin, dernière question. Imaginez que vous gagnez au Loto : quel cadeau feriez-vous à vos parents ?
Mickey MITCH : Je mettrais mes parents à l’abris du besoin mais je lancerais un maximum de projets avec des associations. J’aiderais le plus d’associations possibles car il en existe beaucoup de personnes dans le besoin en France, parfois juste en bas de chez nous. On peut prendre l’exemple de nos étudiants qui souffrent énormément avec la crise sanitaire et bien entendu de tous les acteurs du monde la culture. Moi en tout cas, je m’occuperais des jeunes, des séniors et des personnes handicapées.

ZeeBox : Merci beaucoup Mickey et toute l’équipe de ZeeBox vous souhaite tout le meilleur dans vos nouveaux projets ! En espérant que vous puissiez aussi remonter sur scène rapidement pour continuer à faire rire grands et petits.
Mickey MITCH : C’est très gentil ! Qu’on sorte vite de cette situation, pour le bien de tous.

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager autour de vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *